le purificateur d’air Pure Cool Me de Dyson

le purificateur d’air Pure Cool Me de Dyson

Un an après le lancement de sa nouvelle gamme de purificateurs d’air, Pure Cool, Dyson revient sur le sujet en présentant un nouvel appareil, le Pure Cool Me, qui se destine à un usage personnel. En effet, ce mini-modèle n’est pas prévu pour purifier l’air d’une pièce entière mais bien celui d’une zone précise tout autour de l’utilisateur.

Vous l’aurez peut-être remarqué, le purificateur d’air Pure Cool Me n’a vraiment pas été conçu dans le même moule que ses prédécesseurs et ne ressemble en rien aux ventilateurs sans pales du fabricant. En effet, ce nouveau modèle est surmonté d’un dôme par-dessus lequel l’air purifié vient se concentrer. Et c’est là que la nouvelle technologie Core Flow entre en jeu : l’air absorbé par l’appareil passe à travers le compresseur qui renvoie l’air purifié en deux flux. Ces flux convergent ensuite en un point (par-dessus le dôme de forme convexe, donc) afin de créer un seul flux d’air en un seul point, dirigé vers l’utilisateur qui bénéficie presque exclusivement du flux d’air purifié. Et on dit bien « presque », car le dôme bénéficiant d’une oscillation automatique à 70°, d’autres personnes peuvent profiter de l’air purifié. En outre, la surface du dôme est inclinable de haut en bas ce qui permet à l’utilisateur de jouer avec la force du flux d’air sans en modifier la force.

Pour Dyson, il s’agit véritablement d’un produit « personnel, que l’on garde près de soi« , et c’est pour cela que le Pure Cool Me n’est pas décliné dans un format « tour ». Et parce qu’il s’agit d’un produit que l’on peut déplacer à loisir, il ne pèserait pas plus de 4 kg.

Le Pure Cool Me est équipé du fameux filtre circulaire Evo. Il se compose de plusieurs couches : un filtre HEPA à 360° (d’une longueur de 9 m) en fibre de verre et un autre en charbon actif (contenant 3 fois plus de charbon que les précédentes générations de filtre, selon Dyson). Rappelons que le charbon actif permet d’éliminer les odeurs, les fumées, les gaz, et de lutter contre les COV (composés organiques volatils).

Selon le fabricant, la conception et l’amélioration des filtres sont telles que les purificateurs sont désormais capables de capturer certains gaz comme le formaldéhyde et le benzène (des polluants très présents dans l’air intérieur). Quant au filtre Evo, ce dernier est en mesure de capturer les particules fines, jusqu’à 0,1 micron.

Ce modèle se contente du strict minimum en termes d’options. Ici, point de capteurs pouvant analyser la qualité de l’air ni de connectivité à Internet (n’espérez pas piloter votre appareil via une application) et aucune fonction chauffante non plus. Nous retrouvons simplement un petit écran LCD qui permet d’afficher la puissance de ventilation, laquelle peut se régler de 1 à 10. Il permet également de recevoir des messages de rappel pour indiquer le moment de remplacer le filtre. Cet écran est couplé à un capteur de luminosité ambiante afin d’augmenter ou diminuer automatiquement et en temps réel la luminosité de l’écran. Le Pure Cool Me est livré avec une petite télécommande pour l’allumer ou l’éteindre, modifier la vitesse de ventilation ou encore lancer un minuteur.

Le tronc se voit surmonté par une sorte de dôme ; c’est là où l’air purifié est ventilé. Un mot sur son fonctionnement. La technologie Core Flow absorbe l’air pour le purifier grâce à un compresseur. L’air traité et uniquement celui-ci ressort par une fente sur le dessus. En un geste, vous pouvez faire glisser cette partie pour choisir l’orientation du souffle à savoir, soit vers le haut soit vers le bas. Cette inclinaison possible ne change pas la force de l’air à proprement parler, mais bien la force du flux si jamais vous souhaitez diffuser sur un plus grand périmètre l’air et ainsi en faire profiter vos voisins les plus proches.

Si Dyson ne s’avance sur aucune donnée en ce qui concerne le volume sonore de son appareil, la firme promet toutefois avoir travaillé sur l’aéro-acoustique, ce que l’on espère puisqu’il s’agit d’un appareil que l’on doit tenir près de soi. En tout cas, le Pure Cool Me embarque dans sa base une épaisse mousse d’isolation phonique pour étouffer le bruit généré par le travail du moteur.

Le purificateur d’air Pure Cool Me est proposé à moins de 349 € sur le site Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *