qu’est ce qu’un purificateur d’air ?

qu’est ce qu’un purificateur d’air ?

Saviez-vous que l’air intérieur est 2 à 8 fois plus pollué que l’air extérieur, alors que nous passons 80% de notre temps dans des lieux clos ?

Polluants issus des bâtiments, des revêtements et du mobilier, de l’activité humaine (fumée de cigarette, produits ménagers, animaux) et des appareils à combustion sont autant d’éléments qu’un purificateur d’air concourt heureusement à supprimer. Grâce à lui, le niveau de pollution de l’air intérieur baisse sensiblement…

Découvrez comment fonctionne cet appareil, qui permet d’améliorer à la fois notre santé et la qualité de notre sommeil.

Améliorer la qualité de l’air intérieur est un véritable enjeu de santé publique.

Pour vivre dans un intérieur sain, il faut maîtriser les sources de pollution intérieure, ventiler correctement le logement, utiliser un appareil pour purifier l’air. Les purificateurs d’air avec filtres capturent les polluants de la maison comme les particules fines, les allergènes ou encore les composés organiques volatils (COV). Certains peuvent également détruire le formaldéhyde présent dans l’air ambiant. Le principe de filtration est le meilleur compromis entre efficacité et sécurité. Contrairement à d’autres technologies de purification, il évite le rejet d’agents nocifs pour la santé, mais attention à entretenir les filtres régulièrement pour garantir un fonctionnement optimal.

L’allié d’un air sain

Le purificateur d’air permet l’épuration de l’air intérieur, au moyen de plusieurs filtres successifs : un pré-filtre pour les plus grosses particules comme les poussières, poils et cheveux ; un filtre à charbon actif qui vient à bout des mauvaises odeurs, de la fumée de cigarette, des COV (composés organiques volatils). Si possible, privilégiez un appareil doté également d’un filtre HEPA (Haute Efficacité pour les Particules Aériennes) qui va s’attaquer aux moisissures, aux acariens et aux pollens. Parfois, certains appareils sont équipés d’un ioniseur ou d’un filtre supplémentaire qui emprisonne ou détruit les particules nocives pour notre santé. Pour être efficace, un purificateur doit garantir une parfaire innocuité, à savoir ne pas rejeter de polluants, ni produire d’ozone. Pour bien choisir, partez du volume de la pièce à traiter, et observez la quantité de renouvellement d’air à l’heure (de 1 à 5 fois en général).

Pourquoi s’équiper d’un purificateur d’air ?

Branché en continu, le purificateur vient à bout des polluants et de tout ce qui peut déclencher crises d’asthme, allergies, problèmes de sommeil… Certains modèles adaptent leur allure en fonction de la qualité de l’air ambiant grâce à des capteurs d’analyse de l’air, et disposent d’indicateurs lumineux pour indiquer quand l’air est purifié. Comme l’humidificateur d’air, cet appareil a sa place jusque dans la chambre de bébé, car il est généralement silencieux et dispose parfois d’un mode nuit pour fonctionner sans gêner le sommeil, qu’il améliore d’ailleurs.

Des inconvénients à prendre en compte

Le coût de ces appareils peut freiner les élans. Parce qu’il reste un produit technologique, un purificateur digne de ce nom atteint facilement plusieurs centaines d’euros. L’entretien est un point important. Il faut nettoyer à l’eau claire ou changer régulièrement les filtres, ce qui génère un surcoût. Enfin, plus il traitera un volume d’air important, plus l’appareil sera volumineux.

Il existe différents types de purificateurs d’air : le purificateur d’air dit « actifs » et le purificateur d’air dit « passifs ».

• Les purificateurs d’air actifs :

Grâce à un ventilateur, le purificateur d’air attire l’air de la pièce à traiter vers l’appareil. L’air ainsi aspiré passe dans les différents filtres pour être ensuite rejeté assaini.
Afin de retenir des particules physiques, un purificateur d’air doit impérativement posséder un système de filtration. Il est important de prendre en compte la qualité des filtres. Effectivement, plus les filtres sont qualitatifs, plus ils retiennent un nombre important de particules.

Étape 1 : Filtration de l’air par le pré-filtre
Placée directement sur le capot des filtres, cette mousse lavable à l’eau, agit dès l’entrée d’air dans l’appareil.
Elle arrête les macro-particules : grosses poussières, poils d’animaux… et préserve la durée de vie du système de filtration. A nettoyer régulièrement.

Étape 2 : Filtration de l’air par le filtre HEPA
Retient les particules en suspension dans l’air.
Le filtre HEPA (Hight Efficiency Particulate Air) est un filtre de qualité médicale, appelé aussi filtre absolu. Nous avons choisi de vous proposer la plus haute classification HEPA : H14. Normé EN1822, il élimine 99,9 % des particules à partir de 0.3µm.
Grâce à un tissage serré et à un pilage précis de ses fibres, ce filtre retient : poussières fines, acariens, pollens, poils d’animaux, particules de diesel, moisissures, spores, champignons, pesticides, bactéries, virus, micro-organisme.

Étape 3 : Filtration de l’air par charbon actif
Les billes de charbon actif haute densité filtrent et éliminent les gaz toxiques, comme le formaldéhyde, le benzène, le sulfure d’hydrogène, les vapeurs d’ammoniaque, de javel, les mauvaises odeurs et bien d’autre encore…. La forte concentration en charbon actif dans les purificateurs Natéosanté permet également la décomposition rapide de l’ozone présent dans votre atmosphère.

Les fonctions activables ou non selon vos souhaits et votre problématique :

Étape 4 : Filtration de l’air par le filtre Photocatalytique
Photocatalyse : filtre au dioxyde de titane et d’une lampe UV. Ce procédé permet de conserver et d’accumuler l’énergie de la lampe UV pour détruire les micro-organismes, et de transformer les COV composés organiques volatils en H2O et CO2.

Étape 5 : Élimination par lampe UV (ON/OFF)
La lampe UV (Ultra Violet) contenu dans les purificateurs d’air permet de tuer plus de 97.6% des germes et des bactéries contenus dans l’air.

Étape 6 : Production d’Ions négatifs (ON/OFF)
Plus de 8 millions d’ions par seconde sont diffusés. Ces anions permettent de rééquilibrer votre environnement.

Étape 7 : Générateur d’Oxygène actif (ON/OFF)
Cette fonction oxygène actif, traite votre pièce en profondeur, pendant votre absence. L’oxygène actif vous permet d’éliminer efficacement les mauvaises odeurs (odeurs de tabac, de cuisine, d’animaux, odeurs corporelles), acariens, moisissures…

• Le purificateur d’air dits « passifs »

Le purificateur d’air dits « passifs » filtre l’air à proximité du purificateur d’air. Ce type de purificateurs d’air ont en moyenne un débit d’air équivalent à 14m3/h ce qui correspond à la vitesse moyenne de déplacement de l’air par mouvement naturel. Un purificateur d’air « passif » ne possède pas de système de filtration, ce sont en règle générale de simples ioniseurs d’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *