Un humidificateur d'air pour lutter contre le coronavirus

Un humidificateur d’air pour lutter contre le coronavirus

L’hiver, l’air intérieur est souvent très sec en raison du chauffage. Un air trop sec favorise la propagation du coronavirus et diminue les défenses immunitaires de notre organisme. Un humidificateur d’air pourrait donc participer à lutter contre le virus et à limiter sa circulation.

En effet, « le rôle de l’humidité est extrêmement important pour la propagation aérienne du Covid-19 dans les environnements intérieurs », assurent les auteurs d’une méta-étude regroupant dix études sur le sujet et publiée sur le site de l’institut de Leibniz pour la recherche troposphérique, le 4 août dernier.

Un air trop sec est un terrain propice à la propagation des virus

L’hiver, nous passons plus de temps à l’intérieur de nos maisons. Ce confinement explique en grande partie pourquoi les épidémies virales comme la grippe se propagent plus facilement entre novembre et mars. Mais ce n’est ps la seule explication. L’air froid et sec est en effet plus propice au transport des virus, comme l’attestent de nombreuses études.

Lorsqu’une personne parle, elle projette des gouttelettes d’eau. Ces gouttelettes sont lourdes et retombent au sol rapidement. C’est d’ailleurs pour éviter d’être en contact avec ces projections que le port du masque et une distance physique d’un mètre est recommandée. D’autres gouttelettes, émises lors de la respiration, sont elles plus légères et restent en suspension dans l’air pendant plusieurs minutes. Or, plus l’air est humide et plus l’eau adhère à ces particules, qui vont donc s’alourdir et retomber plus rapidement au sol. Quand l’air est sec, les gouttelettes sont plus légères : elles restent plus longtemps en suspension dans l’air et voyagent plus loin.

Des chercheurs de l’université de Gothenburg, en Suède, ont par exemple montré que l’éclosion de l’épidémie de grippe se manifeste environ une semaine après la première période de froid sec. Une autre étude a mis en relation le taux d’humidité dans l’air avec la dynamique de l’épidémie de Covid-19 dans plusieurs régions d’Australie, et calculé qu’une diminution de 1% du taux d’humidité est associée avec une augmentation d’environ 7% du nombre de nouveaux cas. Une baisse de 10% de l’humidité correspond ainsi à un risque de transmission deux fois plus élevé.

Air sec : un affaiblissement des défenses immunitaires

Pour ne rien arranger, l’air sec diminue aussi nos défenses naturelles. Notre nez secrète constamment du mucus, qui piège les virus et bactéries. Lorsque l’humidité diminue, la production de mucus est diminuée, ce qui laisse pénétrer plus facilement les virus dans la muqueuse nasale.

Un humidificateur d'air pour lutter contre le coronavirus

Outre la propagation aérienne du virus, l’air sec diminue aussi nos défenses naturelles. Dans un environnement humide, notre nez secrète constamment du mucus, qui piège les virus et bactéries. Lorsque l’humidité diminue à l’inverse, la production de ce mucus est diminuée, ce qui laisse pénétrer plus facilement les virus dans la muqueuse nasale. Un air trop sec est donc doublement mauvais et l’utilisation d’un humidificateur d’air peut être un moyen efficace de lutte contre le coronavirus, puisqu’il maintient un taux d’humidité optimal dans nos maisons.

L’humidité idéale pour lutter contre les virus : entre 40% et 60%

«Le rôle de l’humidité est extrêmement important pour la propagation aérienne du Coronavirus dans les environnements intérieurs», attestent les auteurs d’une méta-étude ayant évalué 10 études internationales sur la question. Selon ses conclusions, le taux d’humidité optimal dans une pièce pour éviter la propagation des virus se situe entre 40% et 60%. Or, le chauffage ou une aération excessive de la maison (qui fait entrer l’air froid et sec) peut amener le taux d’humidité en-dessous de 30%. Les humidificateurs d’air, qui permettent de maintenir un taux d’humidité optimal, sont donc un moyen supplémentaire de lutter contre les infections virales en hiver ou dans des environnements secs.

Comment choisir son humidificateur d’air ?

Attention car il existe plusieurs types d’humidificateurs. Les humidificateurs à vapeur froide par évaporation sont équipés d’un filtre qui doit être changé régulièrement, sans quoi il peut relâcher et diffuser les bactéries contenues dans l’eau. Les humidificateurs par ultrasons présentent le même écueil.

Pour plus d’informations lisez notre article pour connaitre les critères de choix d’un humidificateur d’air

Avec un humidificateur à vapeur chaude, l’eau est portée à ébullition ce qui évite ce problème. Idem pour l’humidificateur à UV, qui détruit les microbes présents dans l’eau.

Veillez à ne pas dépasser les 60% d’humidité, sous peine de prolifération des acariens et moisissures, favorables aux problèmes respiratoires et aux allergies. En cas de trop forte humidité, aérez votre pièce durant 15 mn.

Consultez notre sélection des meilleurs humidificateurs d’air

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *