Comment fonctionne un humidificateur d’air ?

Comment fonctionne un humidificateur d’air ?

Un humidificateur d’air a pour but d’augmenter le taux d’humidité d’une pièce donnée. Dans la chambre de bébé notamment, il permet d’assainir considérablement l’air ambiant en le libérant de ses impuretés. Ainsi, l’humidificateur d’air est particulier conseillé pour soulager ou prévenir le nez bouché, l’asthme et tout autre problème respiratoire.

Débit de la vapeur, ajout d’huiles essentielles ou encore réglage du taux d’humidité souhaité, vous aurez la possibilité de programmer votre humidificateur pour obtenir l’air souhaité dans votre pièce.

À QUOI SERT UN HUMIDIFICATEUR D’AIR ?

Un humidificateur d’air est un appareil qui sert à tempérer l’atmosphère surtout s’il est trop sec. Pour vous familiariser au fonctionnement d’un humidificateur d’air, sachez qu’il s’agit d’un dispositif qui optimise la respiration en apportant plus d’humidité à l’air qui règne au sein d’une pièce. L’humidificateur d’air s’équipe justement d’un hygromètre qui déterminera le taux d’humidité dans une chambre ou un salon par exemple. Si ce dernier est trop faible, l’appareil se met en place. Il sert à rehausser l’humidité dans une salle.

En d’autres termes, c’est un dispositif incontournable pour tous ceux qui veulent éviter la sécheresse à la maison. L’humidificateur d’air sert également à lutter contre l’aridité qui survient en hiver, en cas de chutes des températures. Il faut noter le rôle prépondérant de l’humidificateur sur le bien-être. En effet, ce dernier empêche le dessèchement de l’épiderme. Raison pour laquelle, son utilisation sera surtout pratique pour les personnes fragiles et sensibles à l’humidité.

Un humidificateur d’air est idéal pour compenser l’air très sec des radiateurs et autres sources de chaleur (cheminées, poêle…). En effet  le taux d’hygrométrie idéal se situe entre 40%et 60% d’humidité dans l’air ambiant. Avec les chauffages, ce taux peut descendre en dessous  et cela devient vite inconfortable : gorge sèche, nez sec, toux…

fonctionnement d’un humidificateur d’air 

Peu de gens ont des informations précises sur le fonctionnement d’un humidificateur d’air. À noter qu’une fois utilisé à bon escient, ce dispositif peut être d’une grande utilité. Cet appareil fonctionne presque de la même manière qu’un déshumidificateur. Le principal atout de l’humidificateur d’air est sa faculté à se déclencher tout seul dès lors qu’il sent que l’ambiance est trop sèche. Par ailleurs, l’humidificateur d’air est réglable en fonction des besoins de son utilisateur.

Pour le faire marcher, c’est simple,  il suffit de le placer au centre de la pièce afin que l’humidité se diffuse de manière homogène. Une fois l’appareil branché, l’eau contenue dans le réservoir sera vaporisée dans toute la salle. Toutefois, évitez à tout prix de placer l’appareil à proximité d’un mur ou d’un mobilier. En effet, cela risque d’inhiber la propagation de l’humidité. Pareillement, l’humidificateur d’air ne doit en aucun cas être placé près d’un radiateur. Pour un fonctionnement humidificateur d’air optimal, n’oubliez surtout pas la phase d’entretien régulier.

Le système de l’humidification en détail

Tous les humidificateurs d’air ont un objectif commun : accroître l’humidité présente dans l’air. À noter qu’il faut une humidité comprise entre 40 % et 60 % pour que l’air respiré soit agréable. Le système d’humidification se présente sous diverses formes.

  • Tout d’abord le système d’humidification à vapeur chaude qui consiste à répandre de l’eau refroidie. En effet, l’eau est préalablement chaude, mais l’humidificateur procède à son refroidissement afin d’éviter les brulures. Ce système présente l’avantage d’offrir une vapeur délicate et salubre. Par ailleurs, il ne requiert aucune filtration. Cependant, il ne marche qu’avec de l’eau douce et consomme pas mal d’énergie.
  • Ensuite, il y a le système d’humidification par évaporation qui fait en sorte de diffuser l’air via une cassette de filtration immergée d’eau. Le système de ventilation procède ensuite à la propulsion d’air riche en eau et exempte de poussières. Ce système ne consomme pas beaucoup d’énergie, mais il peut faire émettre un peu de bruit.
  • Quant au système d’humidification par ultrasons, il consiste en une plaque ultrasonique qui va émettre des microvibrations. Ces dernières sont transmises à l’eau qui éclate en petites gouttes. Les dites gouttes sont par la suite propulsées dans l’atmosphère. En guise d’avantage, sachez que ce prototype est relativement silencieux et c’est pourquoi il est tant apprécié. Qui plus est, il est caractéristique d’une faible consommation d’énergie. Toutefois, il faut procéder à un traitement contre les germes contenus dans l’eau. Ce système peut faire baisser la température de la chambre ou de la pièce.
  • Enfin il y a le système d’humidification « laveur d’air » qui humidifie l’atmosphère en ayant recours à un système de ventilation. L’air respiré est alors grandement sain. En effet, ce système d’humidification est semblable à celui d’un purificateur d’air. Par contre, il faut traiter les bactéries présentes dans l’eau. Ce système peut également faire chuter les températures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *