D’où provient l’humidité de votre intérieur ?

D’où provient l’humidité de votre intérieur ?

L’air ambiant peut être trop humide lorsque plusieurs facteurs se combinent.

Dans les contrées occidentales, on ressent évidemment plus l’humidité en hiver lorsque la météo extérieure est froide et humide. Ceci car l’humidité d’un intérieur provient d’une confrontation entre la vapeur d’eau dégagée par le foyer et le froid extérieur qui s’infiltre dans un intérieur mal isolé.

Effectivement, nos activités quotidiennes génèrent de l’humidité : vaisselles, douches, bains, séchages du linge, cuisine, le simple fait de respirer génère lui aussi de l’humidité.

Ces activités quotidiennes et l’humidité qu’elles génèrent ne posent aucun problème si le lieu est convenablement chauffé et isolé, cependant, si ce n’est pas le cas, l’humidité va venir se concentrer dans les parties les plus froides de la maison et se condenser. Ainsi, on en trouve souvent sur des murs peu épais exposés à l’air extérieur, près des fenêtres ou dans une pièce non chauffée. On peut également ressentir et constater de l’humidité dans une pièce chauffée de manière non homogène où l’air na pas la possibilité de circuler. C’est le même principe dans un placard, si celui-ci est collé à un mur froid, vos vêtements vont en pâtir.   

Comment se manifeste l’humidité, en quoi cela est-il mauvais ?

L’humidité dans l’air n’est pas mauvaise, elle est même souhaitable car autrement l’air est trop sec, cependant il est important qu’elle ne dépasse pas un certain taux. Pour les êtres humains, l’humidité relative la plus confortable se situe entre 45% et 65% de vapeur d’eau contenue dans l’air.

Généralement, on sait d’office qu’un intérieur est trop humide lorsque l’on voit apparaitre de nombreuses petites gouttelettes d’eau sur les vitres d’une fenêtre. Ces gouttelettes d’eau sont le fruit de la condensation.  Là où cela devient vraiment problématique, c’est que ce phénomène de condensation va donner lieu à de la moisissure. Les effets de la moisissure sont particulièrement désagréables dans un intérieur

  • Parquets qui s’abiment
  • Peinture qui s’écaille
  • Papier peint qui se décolle
  • Taches grises à noires sur les murs
  • Mauvaises odeurs
  • Tâches sur les vêtements dans un placard humide.

Par ailleurs, l’humidité est également mauvaise pour la santé des personnes. Un taux d’humidité trop élevé peut provoquer :

  • Des irritations cutanée qui pourront se transformer en eczéma plus ou moins sévère.
  • Une fatigue plus élevée voire des maux de tête, des nausées, ou même des vomissements
  • Une irritation des yeux
  • L’humidité facilite également le développement d’allergies.
  • Chez les personnes sensibles des voix respiratoires : toux, asthme, rhinites, essoufflement peuvent se déclencher

Pour toutes ces raisons, il est nécessaire de lutter contre l’humidité intérieure. Le déshumidificateur, qu’il soit électrique ou chimique est une solution efficace et vous trouverez toutes les informations utiles sur ce site afin d’effectuer un investissement réfléchi.

Déshumidifier l’air ambiant et lutter contre l’humidité

Un déshumidificateur doit être efficace, fiable et intelligent mais vous pouvez désormais aussi joindre l’utile à l’agréable en alliant un aspect compact, silencieux et élégant !

Les bacs absorbeurs offrent une solution pour les pièces à faible taux d’hygrométrie ou de petit volume.

Avoir un déshumidificateur est une solution contre l’humidité cependant, n’oubliez pas qu’en amont des solutions existent pour réduire la production d’humidité :

  • peinture anti-humidité pour les pièces humides (cuisine et salle de bains) ;
  • isolation, la première barrière thermique contre les déperditions de chaleur ;
  • chauffage, car une maison sous-chauffée peut favoriser en partie l’humidité ;
  • aération des pièces humides ou le renouvellement d’air par une VMC (Ventilation Mécanique Centralisée).
  • hotte aspirante en cuisine etc.

L’entretien et le nettoyage des déshumidificateurs

Avant toute opération d’entretien et de nettoyage, le déshumidificateur est obligatoirement débranché.

Nettoyage du boitier et de la grille

Les grilles d’aspiration et de sortie peuvent se nettoyer avec un aspirateur muni d’un petit embout brosse. Cela permet de récupérer directement les poussières. Sinon, se munir d’une brosse à main.

De l’eau savonneuse suffit à nettoyer le boitier. Bien le rincer et l’essuyer ensuite.

Nettoyage du filtre à air

Nettoyer le filtre à air des impureté collectées (poils d’animaux de compagnie, poussières etc.) est impératif. Reportez-vous aux consignes d’instruction pour le retirer puis nettoyez-le à l’eau claire.

Nettoyage du réservoir

Le réservoir est également à nettoyer. Après son démontage, un simple rinçage à l’eau et essuyage suffisent. Son nettoyage est impératif pour ne pas que prolifèrent les moisissures et bactéries.

Non utilisation sur une longue période

Si vous êtes amené à ne pas utiliser le déshumidificateur sur une longue période, veiller à effectuer ses 4 opérations avant remisage.
  1. Vider le bac 24 h minimum après sa dernière utilisation.
  2. Nettoyer le boitier, les grilles d’aération, le filtre à air et le bac.
  3. Enrouler le cordon électrique puis recouvrir l’appareil d’une housse ou de son carton d’emballage.
  4. Ranger l’appareil à l’abri de l’humidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *